M2
UNE DÉMARCHE
SPIRITUELLE


Si mon peuple sur qui
est invoqué mon nom s’humilie,
prie, et cherche ma face,
et s’il se détourne de ses mauvaises voies,
je l’exaucerai des cieux,
je lui pardonnerai son péché,
et je guérirai son pays.

2 Chroniques 7/14

Dans toutes nos villes de France, la population s’attarde régulièrement à regarder les chantiers en cours. Pendant la construction d’un immeuble, c’est le mouvement continuel des grues, le va-et-vient des ouvriers, l’importance des échafaudages, qui frappe le regard. Puis, dans un deuxième temps, c’est la beauté et l’importance de l’édifice qui transforme le paysage au fur et à mesure de l’avancement des travaux.
Mais pour que le bâtiment offre toutes les garanties de sécurité aux futurs occupants, l’architecte prévoit des fondations solides. Elles ne sont visibles que peu de temps, car la construction va s’appuyer dessus et les dérober aux regards. Mais elles sont d’une importance capitale, et malheur à l’entreprise qui construit en négligeant les fondations.

Nous retrouvons le même principe dans la construction de l’Église. L’heure est venue pour les Assemblées de Dieu de France d’entrer dans un projet ambitieux qui entraînera les pasteurs, les évangélistes, les anciens, les leaders et le peuple tout entier dans une mobilisation générale. C’est un vaste chantier qui ne saurait faire l’économie d’un temps de repentance comparable à de solides fondations.
Esdras et Néhémie ont déclenché en leur temps un mouvement de repentance dans le peuple et il s’en est suivi un glorieux Réveil. Les Ninivites se sont repentis en leur temps, et ils ont été sauvés de la mort. Jean Baptiste et Jésus ont débuté leur ministère en prêchant la repentance, porte d’entrée dans le royaume de Dieu. Pierre a prêché au peuple la repentance en soulignant qu’elle serait suivie par des temps de rafraîchissement (Actes 3/19). Un temps de repentance authentique qui, au-delà des mots, entraîne un changement de mentalité et de comportement. Quand Esdras s’est humilié devant Dieu, le peuple entier l’a suivi dans cette démarche spirituelle. Elle était simple, transmissible, accessible à tous.

La voie est tracée, elle est accessible à tous. Soyons courageux pour entrer dans cette démarche. Soyons résolus à le faire avec authenticité. Soyons volontaires, audacieux et entreprenants. En résumé, soyons déterminés, et les promesses de Dieu s’accompliront. Il nous aidera à gagner le pays.

« La France pour Jésus » !

Mobilisons nous dans la prière


Si le livre des Actes des Apôtres est le livre de la multiplication par la puissance du Saint-Esprit, nous y retrouvons également l’omniprésence de la prière, comme le terreau dans lequel la vie se développe.

mini_logo_gris, c’est une mobilisation à genoux, car c’est l’heure de la prière !

Ensemble dans la prière

  • Pour pouvoir être ensemble dans la multiplication, commençons par être ensemble dans la prière !

Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. (Actes 1/14)

  • La prière pour recevoir la puissance du Saint-Esprit (Actes 1/8)
  • La prière pour l’assurance, la liberté de parole, la manifestation de la puissance de Dieu (Actes 4/30)
  • La prière qui transforme notre mentalité pour nous rendre capable d’accomplir l’œuvre de Dieu (Actes 10/9)
  • La prière qui brise les portes des prisons afin de libérer pour servir Dieu (Actes 12/5)

Démarche nationale de prière

Nous souhaitons proposer une démarche nationale de prière :

  • En mettant à disposition de chaque membre des Assemblées de Dieu des sujets de prière chaque mois, avec des nouvelles et des orientations à partir d’octobre 2016
  • En mettant au défi chacun de participer tous les jours dans la prière pendant 5 à 10 minutes, en criant à Dieu pour l’ouverture de nouvelles Églises dans sa région et en France, la formation de nouveaux ouvriers et la conversion de disciples
  • En organisant des temps nationaux de prière, auxquels chaque Église et chaque membre peut participer librement

Avec des cœurs imprégnés de l’amour de Christ.